Business

Bordeaux : pourquoi Depack pousse si fort

Le groupe bordelais Depack Design, spécialisé dans l’architecture commerciale, annonce une forte croissance de son activité sur la période 2010-2014. Dans un secteur sérieusement balloté par la crise, la hausse de l’activité est tirée principalement par sa stratégie export qui passe notamment, mais pas seulement, par la Chine.

La PME bordelaise, Depack est spécialisée, depuis sa création, dans le design d’espaces commerciaux (boutiques, corners, stands…) pour l’univers du luxe principalement. Une expertise sur laquelle repose toute la stratégie de développement de son créateur et dirigeant, Frédéric Cauchois. A force d’accompagner les grandes marques de vins et de spiritueux un peu partout dans le monde pour les grands salons professionnels, l’aménagement de corners ou de magasins, les stands d’évènements commerciaux, Depack s’est forgé une solide réputation pour ce qui est de la capacité à exploiter tous les codes du luxe et à les mettre à disposition de ses clients.

Pionnier du marché chinois

Les résultats sont là. Le groupe présent en France (Depack Design France, siège à Bordeaux), en Europe de l’est (Depack Design Central and Eastern Europe, à Vienne) et en Asie (Depack Design Asia Pacific, Hong-Kong) est passé de 2,08 M€ de chiffre d’affaires en 2010 à 4,75 M€ en 2014, soit une croissance de 127 %.
Le personnel, lui aussi, a connu une progression en nombre puisque Depack est passé, dans la même période, de 12 à 21 salariés en équivalent temps plein.
Même si la crise a forcément ralenti son activité, puisque le secteur a perdu près de la moitié de ses acteurs en moins de dix ans, le groupe Depack récolte sans doute les fruits de sa politique export, et principalement de son installation en Chine, démarrée il y a douze ans. Une présence qui permet d’y être identifié comme un acteur de référence pour ce qui est de mettre en avant les produits de luxe français, bien sûr, mais aussi ce luxe émergeant « fabriqué en Chine » et de plus en plus prisé par les consommateurs de l’Empire du Milieu.

Add CommentYour email address will not be published

Shopping Cart